Pluie juillet

Rembobiner mes juins. Pluie juillet.

En attendant les promesses de Montréal. Sur mon balcon rue Ontario, je m’écris des mots-valises pour repartir en voyage.

En attendant le Montréal des promesses, j’équeute les journées d’hier pour en faire une confiture. Que je mangerai avec les mains pour me lécher les doigts.

Érotisme frugale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s